LE MONUMENT AU COLONEL FLATTERS

Le Monument au Colonel Flatters


Médaillon et plaque en bronze rappelant la mort des participants à la mission Flatters. Le médaillon est signé de Jean Fleury Hainglaise, connu comme sculpteur dès 1866, est sociétaire des Artistes Français en 1893, est sociétaire des Artistes Français en 1893.

Paul-François-Xavier Flatters, né le 16 septembre 1832 à Paris et mort le 16 février 1881 à Bir el-Garama dans le Sahara, est un militaire et explorateur. Fils d'un sculpteur distingué, Jean-Jacques Flatters, Paul Flatters est orphelin quand il est admis en 1845 au lycée de Laval. Il y fait de brillantes études, lie de durables amitiés, et plus tard épouse Mlle Legros, sœur de l'un de ses condisciples. Reçu cinquième à l'ESM de Saint-Cyr en 1851, il en sortit au même rang. Avec 39 personnes, Paul Flatters part de Ouargla, le 5 mars 1880 dans la perspective d'étudier la possibilité de créer une nouvelle route commerciale avec l'établissement d'une ligne de chemin de fer transsaharien entre l'Algérie et le Niger.

Le Monument au colonel Flatters Il descend alors vers le Sud, mais un manque de vivres et les menaces des populations le contraignent à rebrousser chemin. Il rentre à Ouargla le 17 mai sans avoir totalement rempli sa mission, mais rapportant des informations précieuses. Malgré les menaces proférées par l'amenokal touareg Ahitarel ag Mohamed Biska, qui refuse catégoriquement le passage d'une troupe armée sur son domaine, Flatters décide de repartir. Le 4 décembre, il reprend la route du Sahara pour une seconde expédition de 93 hommes dont sept membres scientifiques et militaires : MM. Béringer, Roche, Santin, le médecin aide-major Guiard, le capitaine Masson, le lieutenant de Dianous de la Perrotine, deux sous-officiers MM. Dennery et Pobéguin, deux ordonnances Brame et Marjolet, quarante-sept tirailleurs indigènes et trente-et-un arabes des tribus, sept guides Chaamba et Iforas, le mokkadem de l'ordre des Tidjani. Ils partent avec près de 280 animaux (chameaux, chevaux, ânes) et une importante somme d'or. Pendant deux mois, la colonne progresse sans difficulté majeure vers le Hoggar. Leur chemin s'arrête à Bir el-Garama, où la mission subit l'attaque des Touaregs Hoggar et Ajjers. Tous les Français trouvent la mort. Seuls une vingtaine d'indigènes arrivent à regagner Ouargla.Le Monument au colonel Flatters

Adresse 
2, rue Gazan
75014 PARIS

Comment s'y rendre

Métro : Cité Universitaire (ligne B)
Bus : 21/67 arrêt Stade Charléty, 88 arrêt Jourdan/Deutsch de la Meurthe
Tramway : T3a arrêt Cité Universitaire

Plan



A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.

Naviguer sur la carte du 14ème arrondissement et découvrir les environs.

Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 14ème arrondissement.
D’autres articles concernant Les Statues et sculptures diverses peuvent vous intéresser.
Retrouvez d’autres Statues du 14ème arrondissement.

Liens externes sur ce sujet
https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Flatters

Sources
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2017