Aide à la recherche / Cadrans Solaires et Mesures

CADRANS SOLAIRES ET MESURES

 

Cadran solaire rue des Barres

Cet article est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les cadrans solaires et mesures sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : CADRANS SOLAIRES ET MESURES

Cadran Solaire rue de l'Abreuvoir
Paris 18ème
Cadran Solaire de l'Eglise Saint-Eustache
Paris 1er
Point Zéro du Parvis de Notre-Dame
Paris 4ème
Horloge rue Réaumur
Paris 2ème
Borne Leugaire
Paris 6ème
Baromètre du Beffroi de la Mairie
Paris 1er
Observatoire de la Sorbonne
Paris 5ème
Méridienne de l'Hôtel de la Monnaie
Paris 6ème
Cadran Solaire rue Jean-Jacques Rousseau
Paris 1er
Cadran Solaire rue de Richelieu
Paris 1er
Cadran Solaire de l'Hôtel de Sully
Paris 4ème
Repère de Nivellement de la Fontaine du Chaume
Paris 3ème
Cadran Solaire de l'Eglise Saint-Germain de Charonne
Paris 20ème
Canon du Palais-Royal
Paris 1er
Cadran Solaire de la Cour de l'Etoile d'Or
Paris 11ème
Horloge Saint-Paul
Paris 4ème
Pendule de Foucault
Paris 3ème
Cadran Solaire Quai des Orfèvres
Paris 1er
Mètre Etalon
Paris 1er
Méridienne de l'Eglise Saint-Sulpice
Paris 6ème

LES MEDAILLONS ARAGO / THE ARAGO MEDALLIONS

 

Les médaillons Arago

 

L'hommage à Arago est un monument et une œuvre d'art public qui se présente sous la forme d'une série de médaillons disséminés dans le sol parisien, le long du méridien de Paris, en hommage au scientifique et homme politique français François Arago, à l'occasion de la commémoration du bicentenaire de sa naissance.

 

 

Le projet, réalisé en 1994, fut proposé par l'artiste néerlandais Jan Dibbets et prend la forme de 135 médaillons de bronze. L'idée de Jan Dibbets était de réaliser un monument qui évoque la personnalité commémorée (François Arago avait travaillé sur le système métrique, lié à la mesure du méridien de Paris) et reprenne un matériau traditionnel des statues, tout en n'étant délibérément pas monumental. 134 de ces médaillons sont donc placés sur le tracé du méridien de Paris, du Nord au Sud de Paris, et sont incrustés dans le sol, tandis qu'un dernier médaillon est scellé à la verticale sur le socle de l'ancienne statue de François Arago. Située place de l'Île-de-Sein, c'est-à-dire là où le méridien de Paris coupe le boulevard Arago, elle fut démontée et fondue par l'occupant allemand pendant la Seconde Guerre mondiale pour fabriquer des armes. Chaque médaillon mesure 12 centimètres de diamètre et porte en son centre le nom « Arago » en lettres capitales. Deux encoches ainsi que les lettres « N » et « S », respectivement pour « Nord » et « Sud », permettent à chaque fois de déterminer la direction du méridien. Les médaillons furent placés à des endroits variés, parfois symboliques — comme près de l'Observatoire de Paris (qui définit l'emplacement du méridien et où Arago a trouvé la mort), dans le jardin du Luxembourg, ou même à l'intérieur du Louvre —, parfois ordinaires. La ligne qu'ils matérialisent se situe quasiment au centre de Paris et traverse six arrondissements (du Nord au Sud les 18e, 9e, 2e, 1er, 6e et 14e). Les médaillons s'étendent sur les 12 kilomètres qui séparent la porte de Montmartre au Nord de la Cité universitaire au Sud.


The tribute to Arago is a monument and a work of public art in the form of a series of medallions scattered in the soil of Paris, along the meridian of Paris, in tribute to French scientist and politician Francois Arago
on the occasion of the bicentenary of the remembering of his birth.The project, conducted in 1994, was proposed by the Dutch artist Jan Dibbets and takes the form of 135 bronze medallions.The idea of Jan Dibbets was to create a monument that evokes the personality commemorated (Francois Arago had worked on the metric system, related to the measurement of the meridian of Paris) and resume a traditional material with statues, while not being deliberatelymonumental.134 of these medallions are placed on the route of the Paris meridian, north and south of Paris, and are embedded in the ground, while a last medallion is sealed vertically on the base of the old statue of FrancoisArago.Set up the Ile de Sein Plaza, that is to say where the Paris meridian cuts the Boulevard Arago, it was dismantled and melted by the occupying Germans during World War II to make weapons.Each medallion measures 12 centimeters in diameter and holds within it the name "Arago" in capital letters.Two notches and the letters "N" and "S", respectively for the "North" and "South", allowing each to determine the direction of the meridian.The medallions were placed at various locations, sometimes symbolic - as close to the Observatory of Paris (which defines the location of the meridian was and where Arago died) in the Luxembourg gardens or even inside theLouvre – and sometimes ordinary.The line they materialize is almost in the center of Paris and crosses six districts (from north to south on the 18th, 9th, 2nd, 1st, 6th and 14th).The medallions on the 12 km stretch separating the gate of Montmartre to the north of the Cité Universitaire in the South.


Liens
D’autres articles peuvent vous intéresser concernant la catégorie Inclassables.
Cet article concerne également la catégorie Cadrans et mesures.

Source
Wikipedia
Photo Richard Desenclos 2009