Aide à la recherche / Boulevards

LES BOULEVARDS

Les boulevards

 

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les boulevards sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : BOULEVARDS

LE BOULEVARD LEFEBVRE
 
 
 
 
Le boulevard Lefebvre va de la Porte de Versailles à la limite du XIVe (Porte de Vanves). Il mesure 1265 mètres.
 
Lors de sa formation, il a généré la Porte de la Plaine, ainsi que celle de Plaisance, et les portes Brancion et de Vanves. De la Porte de Versailles jusqu’au 38/51 il porte le nom de Boulevard Danton. Par ailleurs, à hauteur de la Porte de la Plaine, là où se termine le boulevard Danton, le boulevard Lefebvre se poursuit en parallèle par une voie quittant sur quelques mètres les boulevards des Maréchaux et aboutissant rue Olivier de Serres.
 
François Joseph Lefebvre, né le 25 octobre 1755 à Rouffach et mort le 14 septembre 1820 à Paris, est un officier général français, maréchal d'Empire. Sa carrière débuta peu avant la Révolution française pendant laquelle il combat au sein de l'armée du Rhin puis à celle de Sambre-et-Meuse, ce qui lui vaut d'être promu général de division. Nommé maréchal d'Empire en 1804, il est l'un des deux maréchaux honoraires - avec Kellermann - que l'Empereur emploiera à des postes militaires, et le seul qui commandera un corps d'armée sur les champs de batailles de l'Empire. Il est également le premier des maréchaux de Napoléon à obtenir un titre ducal pour une victoire militaire, celui de duc de Dantzig. Fait pair de France par le roi à la Première Restauration, il se joint à Napoléon pendant les Cent-Jours. Ses parents étaient Joseph Lefebvre et Anne Marie Riss ; ils habitaient Rouffach, dans le Haut-Rhin, en France. Son père, sergent et gardien des portes de la ville, meurt alors que François-Joseph est âgé de huit ans. Son oncle, curé de Guémar, se fait son protecteur et dirige son éducation en le destinant à l'Église ; mais un penchant irrésistible entraîne François-Joseph vers la carrière militaire. Originaire d'Alsace, il s'engage dans les Gardes-Françaises le 10 septembre 1773, à 18 ans. En 1783, il se marie avec une blanchisseuse, Catherine Hübscher, originaire de Goldbach-Altenbach en Alsace, passée à la postérité sous le nom de Madame Sans-Gêne, de laquelle il aura quatorze enfants dont treize mourront en bas âge.
 
8-36 - Pavillon 5 du Parc des Expositions.
 
44 – Square du Cardinal Verdier
Il est situé 1 rue Thureau Dangin, angle du Boulevard Lefebvre, à proximité du square de la Porte de la Plaine et du square du docteur Calmette, plus grands et mieux équipés et de l'église Saint Antoine de Padoue. Le square occupe une parcelle de l'espace vert situé au chevet de l'église. Il est contigu avec un terrain de pétanque géré par l'association Les Amis Les Gones, 10 Rue Gaston-Boissier. Une troisième parcelle de l'espace vert est affectée à la crèche collective de La Plaine. Fondé en 1931, il est nommé en l'honneur de l'archevêque de Paris, Jean Verdier. On y trouve un vestige d'un mur ancien.
 
52 – Eglise Sainte-Antoine de Padoue, construite en ciment armé et brique rose entre 1934 et 1936 par Azéma. Clocher de 46 mètres avec statues de Delamarre et Vézien.
L’église catholique Saint-Antoine-de-Padoue, placée sous l’invocation de saint Antoine de Padoue, est située boulevard Lefebvre dans le 15e arrondissement. Cette église, construite de 1933 à 1935, fait partie des constructions de l'Œuvre des Chantiers du Cardinal. La première pierre de l'église fut posée le 11 juin 1933 par le cardinal Verdier. L'église est construite en béton armé à remplage de briques d'après des plans de Léon Azéma et rappelle l'architecture du XIIIe siècle, l'époque de saint Antoine. Le clocher, d'une hauteur de 46 mètres, est flanqué de statues de saint François, saint Louis, sainte Claire et sainte Élisabeth par Raymond Delamarre et Élie-Jean Vézien (qui sont également auteurs des statues de l'intérieur). À l'intérieur, aux quatre angles de la nef, se trouvent les figures de saint Antoine (à gauche, dans la chapelle éponyme), saint François (près du baptistère), saint Joseph (près de la chapelle de la Vierge à l'Enfant) et sainte Thérèse (à droite, dans la chapelle des morts). Les vitraux ont été dessinés par Robert Poughéon. Les vitraux ont été réalisés par Louis Barillet d'après les dessins de Robert Poughéon. L'église comporte l'orgue Mutin de 1920. Le chœur est décoré d'une fresque de Jean Bernard. La fresque représente le Christ expirant entre Marie et Saint Jean, avec Marie Madeleine. À gauche, François d’Assise est accompagné de Franciscains, à droite, Saint Antoine de Padoue accompagné de martyrs.
 
58 – Laboratoires de l’Ecole des Ponts et Chaussées, construit en 1938.
Le Laboratoire central des ponts et chaussées (LCPC), créé par le décret n°98-423 du 29 mai 1998, était un établissement public à caractère scientifique et technologique, placé sous la tutelle conjointe du Ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer et du Ministère chargé de la Recherche. Au 1er janvier 2011, l'INRETS et le LCPC ont fusionné pour donner naissance à l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (IFSTTAR).
Le LCPC se concentre sur les trois thèmes de recherche que sont la sécurité routière, l'environnement, les risques naturels et le développement durable et enfin les infrastructures. Ses activités sont notamment centrées sur le génie civil en général et plus particulièrement sur les infrastructures de transport et les ouvrages d'art.
Les missions du LCPC se définissent ainsi :
•    Conduire des recherches et des études méthodologiques dans le domaine des infrastructures et de leur usage, de la géotechnique, des ouvrages d'art, du génie civil, du génie urbain et de leurs conséquences sur l'environnement
•    Valoriser la recherche par des actions de développement de logiciels ou de matériels d'essai et de mesure
•    Mener tous travaux d'expertise et de conseil
•    Orienter, programmer, évaluer, dans ses domaines de compétences, la recherche-développement des centres d'études techniques de l'Equipement (CETE) et animer le comité inter-laboratoires régionaux des Ponts et Chaussées (LRPC)
•    Assurer la coordination avec la recherche européenne et internationale, participer à la promotion des techniques françaises à l'étranger et au soutien à l'innovation
•    Mettre en œuvre une politique d'information scientifique et technique et assurer la diffusion des connaissances acquises, la réglementation et la normalisation.
Il est à la tête du réseau scientifique et technique de l'équipement, constitué par les huit centres d'études techniques - CETE, installés dans les grandes régions françaises, avec leurs 17 laboratoires régionaux et leurs quatre centres spécialisés qui tissent la toile nationale du réseau scientifique et technique de l'équipement et favorisent la recherche articulée au terrain.
 
En face, au nord, un groupe d'immeubles dont l'un s'est effondré lors de sa construction en janvier 1964. Cet accident, qui fit au moins 15 morts, est connu sous le nom de catastrophe du boulevard Lefebvre.
 
61 – La Porte de la Plaine
La porte de la Plaine est une porte de Paris située à 250 m au sud de la porte de Plaisance et 700 m à l'est de la porte de Versailles. Historiquement, elle se trouvait sur le boulevard Lefebvre, au croisement avec la rue Olivier-de-Serres, avant d'être déplacée lors de la construction du boulevard périphérique dans le prolongement de l’avenue de la Porte-de-la-Plaine à la bordure de Vanves dont elle constitue le principal accès en venant de Paris. Elle est située à proximité du grand complexe sportif de la porte de la Plaine et du Parc des expositions de la porte de Versailles. Elle est proche de l'Espace Paris Plaine.
 
72 – Square du Docteur Calmette.
Le square est créé en 1932, à l'emplacement du bastion 74 de l'ancienne enceinte de Thiers, démolie. Il porte le nom d'Albert Calmette (1863-1933), codécouvreur du vaccin antituberculeux du BCG. Le square du Docteur-Calmette est situé au sud-est du 15e arrondissement, dans un espace situé entre les boulevards des Maréchaux et le boulevard périphérique. Son plan au sol occupe grossièrement un rectangle d'environ 130 m dans sa longueur, d'est en ouest, et 100 m dans sa largeur, du nord au sud. Au total, il occupe 11 760 m². Le square est entouré de voies sur chacun de ses côtés : au nord, le boulevard Lefebvre ; à l'est, la rue Jean-Sicard ; au sud, l'avenue Albert-Bartholomé ; à l'ouest, la rue André-Theuriet. Le square comprend deux œuvres, réalisées dans les années 1930 :
•    Le Printemps (Paul Manaut) : groupe statuaire en marbre représentant trois nymphes ;
•    Scène pastorale (Gilbert Privat) : bas-relief en pierre représentant deux jeunes femmes et un mouton.
Ces deux œuvres encadrent chacune l'un des deux petits bassins (désaffectés) du square.
 
95 – La Porte de Plaisance
La porte de Plaisance est une porte de Paris située à 500 m à l'ouest de la porte Brancion et 300 m au nord de la porte de la Plaine. Elle se trouve sur le boulevard Lefebvre, dans le prolongement de la rue de Dantzig. Elle n'est pas située à proximité immédiate de la station de métro Plaisance ni de la rue de Plaisance (14e arrondissement). Elle est située à proximité du parc Georges-Brassens et de l’église Saint-Antoine-de-Padoue. Elle est relativement près du Parc des expositions de la porte de Versailles.
 
165 – La Porte Brancion
La porte Brancion est le nom d'une ancienne porte de Paris située à 300 m à l'ouest de la porte de Vanves et 700 m à l'est de la porte de la Plaine. Historiquement, c'était une porte dans les fortifications entourant Paris, qui se trouvait à l'extrémité de la rue Brancion, endroit qui correspond aujourd'hui à l'intersection du boulevard Lefebvre et de l'avenue de la Porte-Brancion. Elle est située à proximité du grand complexe sportif de la porte de la Plaine, non loin du parc Georges-Brassens, du théâtre Silvia-Monfort et du Marché du livre ancien et d'occasion (Paris). L'avenue de la Porte-Brancion est bordée du côté est par une école élémentaire, accolée à une HLM bâtie en 1953 dont les immeubles de douze étages sont visibles de loin. Du côté ouest, des petits commerces subsistent encore.
 
169 - Maison à petits loyers construite en 1906 par l'architecte Jules Lavirotte.
 
Porte de Vanves
La porte de Vanves est une importante porte de Paris située à 300 m à l'ouest de la porte Didot et 250 m à l'est de la porte Brancion. Historiquement, elle se trouvait sur le boulevard Brune, au croisement avec la rue Vercingétorix, avant d'être déplacée lors de la construction du boulevard périphérique dans le prolongement de l’avenue de la Porte-de-Vanves à la bordure de Malakoff. Contrairement à ce qu'indique son nom, elle ne donne pas sur la ville de Vanves qui est desservie par la porte Brancion. Située à proximité du lycée François-Villon, la porte de Vanves est voisine de l'Institut de puériculture et de périnatalogie de Paris et du Centre universitaire de la porte de Vanves. Tout près, avenue Georges-Lafenestre et avenue Marc-Sangnier, se tiennent le samedi matin et le dimanche matin un marché aux puces, les « Puces de la porte de Vanves ».
 
Adresse
Boulevard Lefebvre
75015 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.829826
Longitude : 2.296042
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Porte de Vanves (ligne 13), Porte de Versailles (ligne 12)
RER : -
Bus : 58/95 arrêt Porte de Vanves, 95 arrêt Brancion, 89 arrêt Georges Brassens, 80 arrêt Porte de Versailles
Tramway : T3a arrêts Porte de Vanves, Brancion, Georges Brassens, Porte de Versailles, T2 arrêt Porte de Versailles

A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte du 15ème arrondissement et découvrir les environs.
 
Liens
Vous pouvez être intéressés par d'autres articles sur Le 15ème arrondissement.
D’autres articles concernant Les Boulevards peuvent vous intéresser.
 
 
Sources
Dictionnaire historique des rues de Paris
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2017
Photo du boulevard non disponible