Aide à la recherche / Boulevards

LES BOULEVARDS

Les boulevards

 

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les boulevards sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : BOULEVARDS

 
LE BOULEVARD VICTOR
 
 
 
 
Le boulevard Victor va de la Porte de Versailles à la Porte d’Issy. Il mesure 1510 mètres. Il fait partie de l’ancienne rue militaire, chemin de ronde de l’enceinte fortifiée de Thiers.
 
 
Trois portes ont été percées, la porte de Sèvres, d’Issy et de Versailles. Il a reçu en 1864, le nom du maréchal de France, Claude Perrin, dit Victor (1766-1841). Il longe le côté nord de l’ancien champ de manœuvres d’Issy-les-Moulineaux qui vit, en 1905, les essais des premiers aéroplanes et où fut tué accidentellement en 1911, le ministre de la guerre Berteaux. C’est actuellement l’Héliport de Paris, inauguré en mars 1957 par la mise en service de la ligne Bruxelles-Paris par hélicoptères.
 
Claude-Victor Perrin, dit Victor, né le 7 décembre 1764 à Lamarche dans les Vosges et mort à Paris le 1er mars 1841, est un général français de la Révolution et un maréchal d'Empire. Enfant turbulent dans sa jeunesse, quoique joueur de violon, le jeune Perrin s'engage comme tambour dans l'artillerie en 1781, puis devient grenadier dans la Garde nationale. Son ascension est alors rapide : nommé général de brigade à l'âge de 29 ans, il fait avec brio la campagne d'Italie et est remarqué par Bonaparte. Il gagne ensuite ses galons de général de division et obtient le commandement en chef de l'armée de Batavie sous le Consulat. En 1804, il est envoyé en ambassade au Danemark et reste sur place pendant deux ans. Rappelé en 1806, son intervention décisive à la bataille de Friedland, le 14 juin 1807, détermine l'Empereur à élever Victor à la dignité de maréchal d'Empire. L'ancien tambour, bientôt fait duc de Bellune, part inaugurer son commandement dans la péninsule espagnole à la tête du 1er corps. Il y alterne les succès — Espinosa, Uclès, Medellín — et les revers — Talavera et Cadix. Napoléon le rappelle à ses côtés en 1812 pour lui confier le 9e corps d'armée en vue de la campagne de Russie. En dépit de quelques échecs face aux forces russes, Victor s'illustre lors du passage de la Bérézina en résistant pied à pied aux attaques russes pour protéger la retraite de l'armée. Après avoir servi pendant les campagnes d'Allemagne en 1813 puis de France en 1814, il est grièvement blessé à la bataille de Craonne et n'exerce plus aucun rôle jusqu'à la fin des hostilités. À la Première Restauration, Victor se rallie à Louis XVIII et le suit à Gand pendant les Cent-Jours. En récompense de sa fidélité, il est couvert d'honneurs et de décorations, et en 1821, fait son entrée au gouvernement en qualité de ministre de la Guerre. Il continue à servir sous Charles X mais refuse de prêter serment à Louis-Philippe en 1830. Le maréchal Victor meurt le 1er mars 1841 à Paris et est inhumé au cimetière du Père-Lachaise. Napoléon a émis ce jugement à son propos : « Victor est meilleur qu’on le suppose. Au passage de la Bérézina, il avait tiré très bon parti de son corps ».
 
1-2 – La Porte de Sèvres
La porte de Sèvres est une porte de Paris située à 500 m à l'ouest de la porte d'Issy et 750 m à l'est de la porte du Bas-Meudon. Historiquement, elle se trouvait sur le boulevard Victor, à la jonction avec la rue Balard et l'avenue Félix-Faure, avant d'être déplacée lors de la construction du boulevard périphérique dans le prolongement de l’avenue de la Porte-de-Sèvres au niveau de l'héliport de Paris à la bordure d'Issy-les-Moulineaux. Elle est la porte d'entrée dans la ville de l'îlot Frères-Voisins, qui est sur le territoire de Paris mais se trouve hors les murs. La porte de Sèvres est un quartier occupé principalement par des bureaux et des administrations. Il est enserré entre la ligne de Petite Ceinture, l'Héliport de Paris - Issy-les-Moulineaux, l'Hexagone Balard et l’hôpital européen Georges-Pompidou. La porte est également un accès à l'Aquaboulevard et au parc omnisports Suzanne-Lenglen.
 
1 – Siège de l’hebdomadaire Le Point depuis 2015.
 
2-32 – Ministère de la Défense. Services du ministère de la Défense et Caserne Guynemer. Monument à Georges Guynemer et aux pilotes de chasse par Louis Leygue.
En 2015, l'ensemble des services du Ministère de la Défense, ainsi que tous les états-major (terre, air et marine), actuellement répartis sur une dizaine de sites distincts dans la capitale, ont emménagé dans le quartier, sur deux sites voisins totalisant 300 000 m² de SHON. Ceux-ci étaient occupés auparavant respectivement par le bâtiment accueillant l'état-major de l'armée de l'air et la Base aérienne 117 ("parcelle est"), ainsi les services techniques des constructions navales (dont le Bassin des carènes) dépendant de la Délégation générale pour l'Armement ("parcelle ouest"), les deux parcelles étant reliées par une passerelle enjambant l'avenue de la Porte-de-Sèvres. Cette nouvelle infrastructure doit accueillir à terme 10 000 fonctionnaires civils et militaires.
 
25 – Le Square Marin la Meslée
Ce petit square, non accessible au public, porte le nom d'Edmond Marin la Meslée (Valenciennes, le 5 février 1912 - tué au combat le 4 février 1945 à Dessenheim), un as de l'aviation française, le plus titré de la campagne de France avec seize victoires aériennes confirmées remportées entre janvier et juin 1940.
Edmond Marin la Meslée, né le 5 février 1912 à Valenciennes et tué au combat le 4 février 1945 à Dessenheim (Haut-Rhin), est l'as de l'aviation française le plus titré de la campagne de France avec seize victoires aériennes confirmées (et quatre autres probables) remportées entre janvier et juin 1940. Roland Dorgelès présenta ce héros de la chasse aérienne mort avant la victoire finale comme le « Guynemer de la guerre 1939-1945 ».
 
27 – La Porte d’Issy
La porte d'Issy est une porte de Paris située à 600 m à l'est de la porte de Sèvres et 300 m à l'ouest de la porte de Versailles. Elle se trouve sur le boulevard Victor, au croisement avec la rue Desnouettes. Elle est située à proximité du Parc des expositions de la porte de Versailles, du Palais des sports de Paris et de l'État-major de l'armée de l'air.
 
52 – Le Dôme de Paris - Palais des Sports est situé place de la porte de Versailles dans le 15e arrondissement de Paris. Les Parisiens découvrent, en 1960, le Palais des Sports de la porte de Versailles conçu par l'architecte Pierre Dufau sur un procédé inventé par Buckminster Fuller. Les architectes et ingénieurs sont parvenus à réaliser le plus grand dôme autoportant en alliage léger au monde. Véritable prouesse technique : la structure Eiffel, composée de 1 100 panneaux d'aluminium d'un poids de 200 tonnes, constitue la coupole inscrite à la liste des monuments historique. Cette salle parisienne est appréciée pour son acoustique, par sa géométrie et sa capacité d'accueil qui font que quel que soit l'emplacement du spectateur, la proximité de la scène lui permet de pleinement profiter du spectacle. À cette époque, c'est la seule salle de la capitale pouvant accueillir jusqu'à 5 000 spectateurs. Dès sa première saison, le palais des sports accueille les plus grands spectacles comme Le Bourgeois gentilhomme (Comédie-Française) avec Louis Seigner, le Cirque de Moscou, le Kirov, La Belle au bois dormant/Rudolf Noureev (qui grâce à Janine Ringuet restera en France et se produira plusieurs fois au palais des sports), les Harlem Globetrotters, Holiday on Ice et bien sûr les combats de boxe anglaise qui en feront en quelques mois l'un des principaux pôles d'attraction de la boxe mondiale avec les fameux « lundis de la boxe » (Lino Ventura, dans Les Tontons flingueurs, donne d'ailleurs rendez-vous à Bernard Blier au palais des sports pour voir Marcel boxer !).
 
La Porte de Versailles
La porte de Versailles est à l’origine une porte de Paris, aujourd’hui disparue, l'une des dix-sept percées dans l'enceinte de Thiers au milieu du XIXe siècle pour protéger Paris, en France. Aujourd’hui ce terme désigne toujours son emplacement et donne son nom à la place de la Porte-de-Versailles. Elle est située à la lisière du 15e arrondissement, entre le boulevard Victor et le boulevard Lefebvre, au nord d'Issy-les-Moulineaux. La pénétration dans la capitale se fait par la rue de Vaugirard qui y a une de ses extrémités (la rue de Vaugirard est la plus longue rue de Paris ; elle commence au boulevard Saint-Michel et se termine porte de Versailles). Côté banlieue, la porte de Versailles est à l'origine de l'ancienne route nationale 189, qui mène au Pont de Sèvres. La porte n'est pas directement desservie par un échangeur du boulevard périphérique de Paris, les plus proches se situant porte de Sèvres ou porte de la Plaine. La caractéristique du quartier est d'accueillir et donner son nom au principal parc des expositions de Paris. Construit en 1923, il est actuellement le plus important en France et le 4e en Europe. Sur une surface de 220 000 m², sur laquelle s'élèvent huit halls, ont lieu près de 200 salons par an. Elle comprend également 32 salles de réunion et trois amphithéâtres. Le site est la propriété de Paris Expo dont il constitue la plus grande implantation. Les principales manifestations annuelles sont le Salon international de l'agriculture (700 000 visiteurs), le Mondial de l'automobile de Paris (1,5 million visiteurs, tous les deux ans), le Salon nautique international de Paris en même temps que le salon de la piscine, le Salon du cheval de Paris, le Salon du livre de Paris, la Foire de Paris, l’Apple Expo... Le site de la Porte de Versailles prend ainsi le relais, à partir du début des années 1960, du Grand Palais devenu trop étriqué pour recevoir les expositions en pleine expansion que constituent le Salon de l'Auto, celui des Arts ménagers, la Foire de Paris, le Salon de l'Enfance, le Salon du Livre... Le Palais des Sports (rebaptisé Dôme de Paris - Palais des Sports en 2015) est une salle de spectacle (sports, musique, danse) construite en 1959 et inaugurée en 1960. L'Hexagone Balard, ou site Balard, communément appelé « Balard », est un ensemble immobilier regroupant des états-majors des forces armées françaises, à Paris. Ce regroupement, initié en décembre 2007 par Hervé Morin, alors ministre de la Défense, s'effectue en 2015, près de la place Balard dans le 15e arrondissement à la limite sud-ouest de la capitale, non loin de l'hôpital européen Georges-Pompidou et de l'héliport de Paris - Issy-les-Moulineaux. Le site est nommé hexagone en référence à la géographie de la France et sur le modèle du « Pentagone américain » L'ensemble représente un effectif d'environ 9 300 personnes. Le 5 novembre 2015, le président de la République, François Hollande inaugure officiellement le site en tant que nouveau siège du commandement des Forces armées françaises. La tour Triangle est un projet d'immeuble de grande hauteur situé au parc des expositions de la porte de Versailles et qui devrait être construit dans la seconde moitié des années 2010. Le chantier de cet édifice de 180 mètres de hauteur, relancé en 2011 par la Mairie de Paris, aurait dû débuter en 2013-2014. En proie à une forte opposition des riverains et de Parisiens, le projet est rejeté par le Conseil de Paris le 17 novembre 2014, malgré le soutien de la nouvelle maire de Paris, Anne Hidalgo. Il est finalement approuvé lors d'une délibération du conseil de Paris le 30 juin 2015. Le début des travaux est prévu en 2017 pour une ouverture en 2021.
 
58 – La Place de la Porte de Versailles
Le terre-plein central de la place de la Porte-de-Versailles porte depuis 2007 le nom d’esplanade du 9-Novembre-1989. La place de la Porte-de-Versailles tient son nom et est située en partie sur l’emplacement de l'ancienne porte de Versailles de l’enceinte de Thiers. Elle a été aménagée par la Ville de Paris sur l’emplacement des anciennes fortifications de l’enceinte de Thiers entre le bastion 71 et le bastion 72. Elle a reçu son nom l’arrêté municipal du 11 avril 1932. La place de la Porte-de-Versailles sépare deux des boulevards des Maréchaux, le boulevard Lefebvre et le boulevard Victor d’une part, l’avenue Ernest-Renan et la rue de Vaugirard d’autre part.
 
Le Parc des Expositions de la Porte de Versailles
Le parc des expositions de la porte de Versailles est le plus grand parc des expositions français. Il est situé sur les territoires du quartier Saint-Lambert du 15e arrondissement de Paris et des communes d'Issy-les-Moulineaux et de Vanves, dans les Hauts-de-Seine. Il s'étend des deux côtés du boulevard périphérique, de la porte d'Issy, à l'ouest, à la porte de la Plaine, à l'est, l'entrée principale se situant place de la Porte-de-Versailles, à la jonction de deux des boulevards des Maréchaux : Lefebvre et Victor. Le parc des expositions est géré par la société Viparis depuis 1987. Les premières constructions pour des expositions datent de 1923 pour accueillir la Foire de Paris, qui se tenait jusque-là sur le Champ de Mars. Le terrain est alors de trente-cinq hectares à la limite des communes de Paris, d'Issy-les-Moulineaux et de Vanves.
 
Adresse
Boulevard Victor
75015 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.834809
Longitude : 2.282563
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Porte de Versailles (ligne 12), Balard (ligne 8)
RER : -
Bus :  80 arrêt Porte de Versailles, Victor, 39, arrêt Desnouettes, 39 arrêt Balard
Tramway : T3a arrêts Porte de Versailles, Desnouettes, Balard T2 arrêt Porte de Versailles

A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte du 15ème arrondissement et découvrir les environs
 
Liens
Vous pouvez être intéressés par d'autres articles sur Le 15ème arrondissement.
D’autres articles concernant Les Boulevards peuvent vous intéresser.
 
 
Sources
Dictionnaire historique des rues de Paris
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2017
Photo du boulevard non disponible