Aide à la recherche / Lieux de Culte

LIEUX DE CULTES

Lieux de Culte

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les lieux de culte sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : LIEUX DE CULTE

L'EGLISE DU SAINT-ESPRIT
L'Eglise du Saint-Esprit
L’église du Saint-Esprit est une église de confession catholique située dans le 12e arrondissement.
Son entrée principale est au 186, avenue Daumesnil ; il existe une autre entrée au 1, rue Cannebière. Sous l’impulsion du cardinal Jean Verdier (l’évêque aux cent églises), l’église fut conçue par l’architecte Paul Tournon, qui commanda la décoration de l'édifice à des artistes membres d'associations d'art sacré comme L'Arche, les Ateliers d'art sacré. La construction commença en 1928, et la crypte fut ouverte au culte en 1929. Bâtie entièrement en béton armé habillé à l'extérieur de briques pour lui donner l'apparat de la tradition byzantine, l’église possède une nef carrée surmontée par une coupole mesurant 22 mètres de diamètre pour 33 mètres de hauteur, fortement inspirée par la célèbre coupole de Sainte-Sophie d’Istanbul. Le clocher, de construction plus récente, abrite des logements. L'église est confiée à la Congrégation de Jésus et Marie (Eudistes). Son décor intérieur (mosaïque, vitrail, peinture, sculpture, ferronnerie) a été inscrit au titre des monuments historiques par un arrêté du 17 août 1979.

Les fresques sont de :
•    Maurice Denis ;
•    Élisabeth Faure ;
•    Marthe Flandrin (1904-1987), Sainte-Catherine de Sienne  ;
•    Léon Toublanc ;
•    Pauline Peugniez (1890-1987) ;
•    André Hubert Lemaître (1885-?) ;
•    Lucien Weil (1902-1963) ;
•    Raymond Pierre Virac (1892-1946), Saint-François et Saint-Dominique ;
•    Valentine Reyre (1889-1943) ;
•    Henri Charlier (1883-1975) ;
•    Robert Poughéon (1886-1955) ;
•    Odette Pauvert (1903-1966) ;
•    Nicolas Untersteller (1900-1968), et de son épouse Hélène Delaroche, fresques en camaïeu gris, Intelligence , Volonté , Sensibilité , Eau , Air, Terre , Feu dans le narthex ;
•    Élisabeth Chaplin (1890-1982)
Les vitraux sont de Louis Barillet, Paul Louzier et Jean-Hébert Stevens.
Les mosaïques sont de Jean Gaudin et Marcel Imbs.
Les sculptures sont de :
•    Carlo Sarrabezolles, statues sur le toit entourées d'un grillage ;
•    Georges Serraz, L'Infirmière ;
•    Noël Feurstein auteur de bas-relief sur le côté gauche de l'église Les fêtes du mois de septembre , Les fêtes du mois d'octobre , Les fêtes du mois de novembre ;
•    Lucien Gibert, bas-relief sur le côté gauche de l'église Les fêtes du mois d'avril .
Les ferronneries sont de Raymond Subes.
Le mobilier liturgique est de Jean Dunand.
L'église a été dotée d'un orgue de 16 jeux inauguré en 1934, réalisé par le facteur d'orgue Glouton-Debierre. L'organiste prodige Jeanne Demessieux en fut la titulaire de 1933 à 1962. Elle fut remplacée par Hélène Barthélémy, son élève, de 1962 à 1975, puis Arnold Cooreman jusqu'en 2005. Le titulaire actuel est l'organiste suédois Hampus Lindwall.

Elle marque une étape importante dans l’art religieux du 20e siècle. Sa construction, achevée en 1935, entre dans le cadre des « chantiers du cardinal », vaste programme lancé par Mgr Verdier en 1932. Le projet en avait été confié dès 1926 à Paul Tournon, architecte en chef des bâtiments civils et palais nationaux.

Celui-ci s’était notamment illustré à Sainte-Thérèse d’Elisabethville (Aubergenville) à la même époque, où il réalise pour la première fois, en moins d’un an (1927-1928), une église en béton armé, dotée d’une flèche élancée. C’est encore à Elisabethville qu’il côtoie le sculpteur Carlo Sarrabezolles, qui vient d’expérimenter à Saint-Louis de Villemomble sous la direction de l’architecte Georges Dumont un procédé de taille directe dans le béton en cours de prise (le ciment sculpté), et qui sera mis à nouveau en œuvre dans le très original clocher de Sainte-Thérèse. Au Saint-Esprit, Tournon reconduit son choix de construction en béton, se revendiquant ainsi ostensiblement du courant moderne et du modèle de l’église du Raincy bâtie quelques années plus tôt (1920-1924) par Auguste Perret.

Mais en ces années 1930, un mouvement de synthèse auquel appartient Tournon tente de faire coexister l’expression de la modernité sans renier les héritages du passé : ainsi, si l’ouvrage est en béton, la façade est revêtue de briques et l’inspiration est issue directement de l’église Sainte-Sophie de Constantinople. Le béton va d’ailleurs permettre de relever durablement le défi lancé à Sainte-Sophie, qui consiste à porter une vaste coupole entièrement ajourée à sa base sur quatre demi- coupoles en vis-à-vis.

Construction simple et solide, mais aussi décor intégré à l’architecture : Tournon veut se situer dans une lignée de bâtisseurs rationnels et efficaces qui, tirant les leçons de Viollet-le Duc, regardent aussi vers le Moyen Âge. Il fait encore une fois appel à Sarrabezolles pour réaliser l’extraordinaire clocher en ciment sculpté et les pinacles. Il se tourne également vers les Ateliers d’Art sacré, pour constituer une équipe d’artistes décorateurs de premier ordre qui composent des œuvres, parmi lesquelles on retiendra plus spécialement la Pentecôte de Maurice Denis, le Concile de Trente de Jean Dupas, les vitraux de Louis Barillet, de Jean Hébert-Stevens et de Paul Louzier, l’autel et le retable de Jean Dunand. Mais le chemin de croix de Georges Desvallières, qui est également l’auteur du bénitier, est un exemple particulièrement abouti de cet expressionnisme, imprégné de la ferveur religieuse que l’on peut retrouver dans l’art d’un Georges Rouault.

Adresse
186, avenue Daumesnil
75012 PARIS

Comment s'y rendre
Métro :  Michel Bizot (ligne 8)
Bus : 46, arrêt Sidi Brahim

Plan



Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 12e arrondissement.
D’autres articles concernant Les Lieux de Culte peuvent vous intéresser.

Liens externes sur ce sujet
http://www.st-esprit.org/

Sources
Site officiel
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2012