Aide à la recherche / Statues et Sculptures Diverses

LES STATUES DIVERSES

Les autres statues
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les statues et sculptures diverses sont classés par ordre alphabétique pour chaque lieu ainsi que pour les oeuvres isolées. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier. Cliquer sur le lieu recherché et la page détaillant les oeuvres apparaîtra.

Lire la suite : STATUES ET SCULPTURES DIVERSES

LA STATUE DE JEAN-BAPTISTE MASSILLON
 
La statue de Jean-Baptiste Massillon
 
 
La Fontaine Saint-Sulpice située sur la place éponyme devant l’Eglise du même nom abrite quatre statues. Erigée en 1844, elle est l’œuvre de Visconti.
 
 
Elle a remplacé la fontaine de la Paix et des Arts, édifiée ici en 1807, qui se trouve depuis 1935 dans l’allée du Séminaire. Outre les quatre personnages, la fontaine est également ornée de quatre lions couchés autour du bassin. La statue de Jean-Baptiste Massillon est l’œuvre de Jean-Antoine Fauginet (1809-1847).
 
Jean-Baptiste Massillon, né le 24 juin 1663 à Hyères et mort le 28 septembre 1742 à Beauregard-l'Évêque, est un homme d'Église français, évêque de Clermont en Auvergne. Il rejoignit la congrégation des oratoriens, présents à Hyères, sa ville de naissance, à l'âge de 18 ans et commença d'abord par enseigner dans les collèges de son ordre, notamment à Pézenas en 1684 et 1685, et au séminaire de Vienne. Il est ordonné prêtre le 22 septembre 1691. Ayant remarqué très tôt ses talents d'orateur, on fit appel à lui dès 1691 pour prononcer l'oraison funèbre de l'évêque de Vienne, Mgr Henri de Villars, puis celle de l'archevêque de Lyon, Mgr Camille de Neufville de Villeroy en 1693. Après ces "succès", il se réfugia à l'abbaye cistercienne de Sept-Fons. Le cardinal de Noailles, évêque de Paris, le rappela alors pour diriger le séminaire Saint-Magloire.Très vite, il acquit une réputation de grand prédicateur, en 1700, il prêcha l’Avent à Versailles devant Louis XIV. Il prononça plusieurs oraisons funèbres, entre autres celles des princes du sang, le Prince de Conti (1709), le Dauphin (1711), et celle du roi (1715). Désigné comme évêque de Clermont le 12 novembre 1717. En 1718, il prêcha les sermons du Petit carême devant Louis XV alors âgé de 8 ans et il reçoit ses bulles de confirmation le 14 novembre 1718 et il est consacré le 21 décembre de la même année par André-Hercule de Fleury l'évêque de Fréjus. Il est élu membre de l’Académie française en 1718, en remplacement de l'Abbé de Louvois. Mais il ne s'y rendit qu'une seule fois, le 23 février 1719, jour de sa réception, préférant rester près de ses fidèles dans son diocèse. Il prend en effet possession de son siège le 29 mai 1719. Très apprécié dans son diocèse, il ne retourne à Paris qu’une seule fois pour prononcer en l'abbatiale de Saint-Denis l’oraison funèbre de la duchesse douairière d'Orléans (la fameuse princesse Palatine), mère du Régent en 1722. Au XVIIIe siècle, il fut souvent comparé à Bourdaloue et Bossuet. Ses sermons connurent de nombreuses éditions et ses Œuvres complètes furent plusieurs fois publiées au cours du XIXe siècle.
 
Jean-Antoine Fauginet
Sculpteur et graveur français (né à Paris le 22 avril 1809, décédé à Paris en 1847), fils d’un marchand de vin, Fauginet suit l’enseignement de Jacques Edouard Gatteaux. Il entre à l’Ecole des Beaux-arts en 1826 et remporte le deuxième prix de gravure en 1831, avec Œdipe expliquant l’énigme du Sphinx. Il débute au Salon en 1833 (Duc de Nemours). Il est recherché comme sculpteur animalier, particulièrement par le monde du cheval. Il est l’auteur du monument de Florian (Sceaux), de la statue de Philibert Delorme (ancien Hôtel de Ville de Paris), du buste de Marivaux (Comédie Française), du Christ au tombeau (Cathédrale de Saint Flour). Il est aussi connu pour la statue de Massillon, exécutée pour la fontaine Saint Sulpice (à côté des trois autres orateurs sacrés, Fénelon, Flécher, Bossuet).
 
Adresse
Place Saint-Sulpice
75006 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.850909
Longitude : 2.333275
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Saint-Sulpice (ligne 4)
Bus : 63/70/86/87/96 arrêt Place Saint-Sulpice
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte du 6ème arrondissement et découvrir les environs.
 
Liens
Vous pouvez être intéressés par d'autres articles sur Le 6ème arrondissement.
D’autres articles concernant Les Statues et sculptures diverses peuvent vous intéresser.
Retrouvez d’autres articles intéressants portant sur Les statues du 6ème arrondissement.
 
 
Sources
Dictionnaire historique des rues de Paris
Wikipedia
Wikiphidias
Photo R.Desenclos 2017