Aide à la recherche / Statues du Luxembourg

LES STATUES DU LUXEMBOURG

Les Statues du Luxembourg

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les statues du Luxembourg sont classés par ordre alphabétique.

Lire la suite : STATUES DU LUXEMBOURG

LES STATUES DU LUXEMBOURG - LA STATUE DE VULCAIN
 
La statue de Vulcain
 
 
 
La statue en marbre de Vulcain se trouve autour du bassin octogonal, à droite en faisant face au Sénat, à droite au pied de l’escalier venant de la terrasse. Il s’agit d’une œuvre de Charles Antoine Bridan (1730-1805). Elle mesure 1.95 m.
 
 
Dieu de la mythologie gréco-romaine (Héphaïstos), Vulcain est le dieu du feu et du fer. Le modèle en plâtre de cette statue a figuré au Salon de 1777 (n°220). Le Marbre, sous le titre "Vulcain présentant les armes qu'il a forgées", a été exposé en 1781 (n°239). Un inventaire en date de nivôse an XI signale déjà l'existence de cette statue dans le Jardin du Luxembourg.
Vulcain, Vulcanus en latin, est le dieu romain du feu, des volcans, et le patron des forgerons. Fils de Jupiter et de Junon, il a pour parèdre tantôt Junon, tantôt Maia, tantôt Ops, tantôt Vesta et tantôt Stata Mater (en), mais il n'est pas l'époux de Vénus. Il réside sous l'Etna où il forge les traits de foudre pour son père. Il est représenté en costume ouvrier, vêtu de l'exomide, coiffé du pileus, tenant les tenailles (forceps) d'une main, le marteau (malleus) de l'autre, parfois auprès d'une enclume. Il incarne non seulement le feu bienfaisant, source des industries humaines, mais aussi le feu destructeur dont il peut précipiter ou suspendre le cours : sous le surnom de mitis, le doux, ou quietus, le tranquille, il est celui qui peut éteindre les incendies. Il est honoré chaque année au cours des Volcanalia. Les Romains l'ont identifié au grec Héphaïstos. Les Néoplatoniciens (et principalement le philosophe Porphyre de Tyr) en ont fait une représentation anthropomorphique du feu divin descendu sur Terre, et devenu feu central. Sa descente l'affaiblissant, il est représenté comme boiteux à cause de sa chute. Il a donc besoin de la hylè, c'est-à-dire du bois, ou de la matière comme support.
 
Charles-Antoine Bridan, né à Ravières le 31 juillet 1730, et mort à Paris le 28 avril 1805, est un sculpteur français. Élève de Jean-Joseph Vinache, Charles-Antoine Bridan remporte le second prix de sculpture en 1753 sur le thème de David livre aux Gabaonites les enfants de Saûl, puis, en 1754, le premier prix avec Le Massacre des Innocents. En 1756, il entre à l’École royale des élèves protégés. Pensionnaire de l'Académie de France à Rome, il reste en Italie jusqu'en 1762. Agréé par l'Académie lors de son retour en France, il devient académicien en 1772 avec son groupe en marbre Le Martyre de saint Barthélemy (Paris, musée du Louvre). Le 30 décembre 1780, il est nommé professeur de sculpture à l'Académie Royale de peinture et de sculpture et confirmé le 7 novembre 1795, en remplacement d’Étienne Maurice Falconnet, lui-même n'aura pas de successeur. Son fils Pierre-Charles Bridan est aussi sculpteur. Il a eu notamment pour élèves son propre fils et Jean-Pierre Cortot.
 
Adresse
Jardin du Luxembourg
75006 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.846987
Longitude : 2.338281
 
Comment s'y rendre
Métro : Luxembourg (ligne B)
Bus : 21/27/38/82/84/85/89 arrêt Luxembourg
 
Plan
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte du 6ème arrondissement et découvrir les environs.
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 6e arrondissement.
D’autres articles concernant les Statues du Luxembourg sont disponibles.
Par ailleurs, retrouvez d’autres statues dans la catégorie Les Statues du 6ème arrondissement.
 
 
Sources
Divers Internet
Wikipedia
Photo R. Desenclos 2011