Aide à la recherche / Inclassables

LES INCLASSABLES

 Inclassables

Cet article est une aide à la recherche. Cliquer sur le lien pour accéder à l'article de la catégorie Inclassables.

Lire la suite : INCLASSABLES

LES BOÎTES A SABLE

 

Les boîtes à sable

 

Ces coffrets métalliques de 1.50 m à 1.70 de haut dont il ne subsiste que cinq exemplaires à Paris sont des boîtes à sable.

Les boîtes à sable Quand la chaussée était rendue glissante par le verglas ou la neige, les cantonniers puisaient du sable à l’intérieur. Pour ce faire, ils ouvraient la trappe qui se trouve à la base de la colonne. A cette époque, le sable était utilisé également pour éponger l’urine des chevaux avant de le balayer. Les boîtes étaient ainsi disposées au plus près du terrain, donc sur les trottoirs. Il y avait toutefois des inconvénients, le sable n’agissant que durant une période assez courte et il finissait par s’agglomérer à la neige ou au verglas, puis lors du dégel, les trottoirs étaient sales et les égouts engorgés. A partir de 18820, le sablage fut remplacé par le salage, celui-ci étant plus efficace, plus rapide, moins coûteux et laissant les revêtements propres. Ce n’est qu’à partir de 1917 que les proportions optimales de sel à répandre, définies scientifiquement, furent appliquées sur le terrain. Les boîtes, construites en fonte, sont constituées d’un tronc conique de section rectangulaire. Au-dessus du tronc conique, une corniche arrondie sur les faces antérieures et postérieures arbore, sur l’arrondi de la face antérieure, la devise de la ville de Paris. Ces boîtes datent de la période 1901-1919. Le style Art Nouveau des motifs décoratifs confirme cette période. Avec leur couvercle grillagé exposant leur contenu aux intempéries, elles ne pouvaient servir à stocker du sel. Il semble que le chiffre de 32 boîtes a été atteint en 1923. Les boîtes servent aujourd’hui de cheminée de ventilation de locaux souterrains de la ville servant de vestiaires aux cantonniers

Adresses
22, avenue de Saxe, 16
39, avenue Trudaine, 9
12, avenue de Friedland, Place Georges Guillaumin, 8 – photo 1 vert foncé
41, avenue Gabriel, 8 – photo 2 vert clair
2, place de la reine Astrid, 8 – photo 3 gris

LiensLes boîtes à sable
D’autres articles peuvent vous intéresser concernant la catégorie Inclassables.
Par ailleurs, d’autres articles consacrés aux Vestiges peuvent vous intéresser.

Source
Curiosités parisiennes
Paris Village 6
Photos T P 2014