LE CANDELABRE DERVAUX

 

Le candélabre Dervaux

 

Pour permettre aux Parisiens de trouver facilement les accès aux stations, des entourages extérieurs signalent les bouches de métro grâce aux mâts tulipes intégrés aux balustrades Art Nouveau d’Hector Guimard.

Au fil des années, ces mâts se diversifient. Dès le début du siècle apparaissent les Val d’Osne qui sont encore très ouvragés. Dessiné par l’architecte Dervaux dans les années 1920, le candélabre installé ici est posé sur un entourage en fer forgé qui se fond dans l’environnement urbain. Certains portent la mention « Piétons » pour inviter ces derniers à traverser la rue en empruntant les passages souterrains. Surmontés d’un globe lumineux, ils signalent les stations aux noctambules qui peuvent s’y engouffrer jusqu’à une heure du matin pour le dernier métro.

Liens
D’autres articles sur le Métro sont disponibles.
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur les Inclassables.

Source
Place commémorative
Photo R.Desenclos 2012
Entrée de la station de métro Trocadéro