Aide à la recherche / Rues

LES RUES

Les rues de Paris
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les rues sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : RUES

LA RUE MOUFFETARD

 

La rue Mouffetard

 

L’origine du nom ne viendrait pas du latin Montus Cetardus, petite éminence située de l’autre côté de la Bièvre, qui aurait été déformé en Mont-Cétard puis en Mouffetard, mais plus vraisemblablement du latin mephis, mephitis qui signifie qui sent mauvais, en rapport aux exhalations pestilentielles qui émanaient de la Bièvre où des tanneurs oeuvraient.

Cela a donné en français le mot mouffette, petis animal carnivore capable d’expluser de sa poche musquée un liquide poisseux très malodorant.

23 – Le cabaret des chiffonniers rassemblait, sous l’Empire, une clientèle de traîne-ruisseaux, décrit par Léon Daudet dans Paris vécu en 1910.

38 – Les maçons creusois de Paris se réunissaient régulièrement dans les années 1820.

61 – Façade de l’immeuble de la Garde Républicaine. Installée en 1821, sur les bâtiments d’un ancien couvent

69 – Maison du XVIIIème siècle à double étage de mansardes. Elle accueillit entre 1830 et 1848, un des plus importants clubs révolutionnaires du quartier Latin. Le célèbre Vidocq, venait y respirer l’atmosphère. Au Vieux Chêne, Fréhel venait, dans les années 1920, pousser ses goualantes réalistes.

103 – Immeuble datant de 1626 avec une plaque commémorative du siège de Paris par les Prussiens. Le 16 janvier 1871 était une époque troublée qui allait marquer le début de la fin du siège.

104 – Le passage des Postes s’ouvre sous un immeuble. Il date de 1830. C’est dans une maison s’élevant sur la gauche du passage qu’Edgar P. Jacobs, dans l’Affaire du collier, situe le quartier général souterrain du méchant « Olrik ».

116 – Un des derniers grands cafés du secteur au-dessus de l’entrée duquel on remarque une frise composée de grappes de raisins en haut-relief. Deux joviales têtes de Bacchus servent de chapiteaux aux extrémités de la devanture.

122 – Une vieille enseigne « A la bonne source ».

134 – Belle façade décorée (photo) au-dessus de chez Androuet. Conçu en 1929 par le peintre italien Eldi Gueri. Entre les fenêtres de l’entresol, remarquons quatre panneaux peints sur tôle, présentant des scènes campagnardes. Au-dessus, sur un fond ocre, biches, cerfs et sangliers sont surmontés d’un décor végétal des plus fous inspiré de la Renaissance italienne.

140 – A la fin du siècle dernier, l’anarchiste Jean Grave, installa ici son journal « Les temps nouveaux » dont les amis Kropotkine et le géographe Elisée Reclus faisaient partie du comité de rédaction.

A l’angle de la rue du Pot-de-Fer, fontaine datant de 1671.

Adresse 
Rue Mouffetard
75005 PARIS


GPS
Latitude : 48.841720
Longitude : 2.349679

Comment s'y rendre

Métro : Monge (ligne 7)

Bus : 47 arrêt Monge-Claude Bernard, 67 arrêt Saint-Marcel-Jeanne-d’Arc


Plan


A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 5ème et découvrir les environs.


Liens

Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 5ème arrondissement.

Vous pouvez accéder à d’autres articles concernant Les Rues qui peuvent vous intéresser.


Liens externes sur ce sujet

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rue_Mouffetard

Source
Dictionnaire Historique des rues de Paris
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2011