Aide à la recherche / Rues

LES RUES

Les rues de Paris
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les rues sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : RUES

LA RUE DE LANNEAU
 
 
La rue de Lanneau
 
 
Très ancienne rue de Paris ouverte vers 1185 dans le clos Bruneau, elle est nommée au XIII° siècle rue du Clos-Bruneau, puis rue du Mont-Saint-Hilaire, rue du Puits-Certain, rue Saint-Hilaire, et rue Fromentel.
 
 
Ce dernier nom est une altération du nom « froid mantel » en raison d'un cartulaire datant de 1243 et la mentionnant sous l'appellation « vicus qui dicitur Frigidum Mantellum » probablement en raison de la proximité de l'ancien frigidarium des thermes de l'Est. Elle prend son nom actuel le 25 octobre 1880. Cette rue a longtemps été célèbre, dès le XVIe siècle pour ses libraires, qui y furent jusqu'à 14, en raison de la proximité des différents collèges de Paris, dont le collège de Coqueret dans l'impasse Chartière voisine qui accueillit les membres du groupe de la Pléiade. Le nom provient de Victor de Lanneau de Marey, rénovateur du collège Sainte-Barbe, né à Bard (Côte-d’Or) en 1758 et mort à Paris en 1830. Il lui fut reproché, sous la Restauration, d’avoir, étant prêtre, reconnu la Constitution civile et de s’être marié. Cela ne se faisait pas pour un ecclésiastique de l’époque. Son fils dirigea et administra le collège rénové par son père. Cette rue mesure 70 mètres.
  •     Au 1 bis de la rue subsistent des vestiges de l'ancienne chapelle Saint-Hilaire-du-Mont attestée en 1158 et détruite en 1807. Au fond du couloir, étroite courette où subsiste un pilier de cette église avec chapiteau et départ d’arcade. Cet immeuble fut également une cache d'explosifs des FTP-MOI de Joseph Boczov durant la Seconde Guerre Mondiale. Mansarde.
  •     Au 3, mansarde.
  •     Au 7, encorbellement.
  •     Au 8, encorbellement. Débouché de l’impasse Bouvart.
  •     Au 9, la salle voûtée du restaurant le Coupe-Chou serait un vestige des thermes romains dits thermes de l’est ou « thermes du Collège de France ». Une fenêtre par étage.
  •     Au 10, vieille maison.
  •     Au 16, emplacement, au carrefour, d’un puits foré en 1572, par les soins de Robert Certain, curé de Saint-Hilaire, puis principal du collège Sainte-Barbe. Il a été retrouvé en 1894. Son souvenir est rappelé par l’enseigne actuelle « Au Puits Certain », qui était déjà celle d’une pâtisserie-rôtisserie située au même endroit, de 1627 à 1805.
 
Adresse
Rue de Lanneau
75005 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.848335
Longitude : 2.346605
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro :Carrdinal-Lemoine (ligne 10)
Bus : 63/86/87 arrêt Collège de France
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
 
Liens
Vous pouvez être intéressés par d'autres articles sur
Le 5ème arrondissement.
D’autres articles concernant Les Rues peuvent vous intéresser.
 
Liens externes sur ce sujet
-
 
Sources
Wikipedia
Dictionnaire historique des rues de Paris
Photo R.Desenclos 2010