LA RUE FEROU
 
 
 
 
La rue Férou
La rue Férou commence à l'intersection de la rue Henry-de-Jouvenel et de la rue du Canivet et se termine rue de Vaugirard, en face du Jardin du Luxembourg.
 
 
Elle mesure 120 mètres. La rue Férou fut ouverte vers 1517, sur des terrains appartenant à Étienne Férou, procureur au Châtelet. Le premier tronçon de la rue, jusqu'à l'intersection avec la rue du Canivet, a été débaptisé et a servi à créer la rue Henry-de-Jouvenel, longue d'une vingtaine de mètres et comptant trois numéros d'habitation. Comme l'atteste une inscription ancienne gravée sur la base de la tour Nord de l'église Saint-Sulpice, la rue Férou s'étendait dans le passé jusqu'au croisement avec l'ancienne rue des Aveugles, aujourd'hui rue Saint-Sulpice. Une reproduction intégrale du Bateau ivre, inaugurée le 14 juin 2012, occupe le long mur d'enceinte de l'Hôtel des impôts ; cette reproduction présente une particularité : elle se lit de droite à gauche et non, comme le veut la règle, de gauche à droite.
 
4 – Cet hôtel appartint, à sa construction en 1750 à François Mahé de la Bourdonnais (1699-1753), gouverneur général des îles de France et de Bourbon. Façade sur rue avec mascarons et ornements, façade sur cour, ferronneries, puits, bel escalier du XVIIIe siècle.. Vieille inscription du nom de la rue.
6 – Hôtel de la seconde moitié du XVIIIe siècle que les héritiers de Jean-Frédéric Ollier vendirent, en 1767, à Pierre Heurtevin. Il appartint en 1778, à De Landry qui le vendit au comte de Viry. La veuve de ce dernier le légua, en 1839 à son fils. Il devint la propriété, en 1840 du comte de Bleussier, en 1854 de Bocquet, en 1856, de la comtesse de l’Escalopier dont les héritiers le vendirent en 1909 à la famille Chantemesse. Sphinx en terre cuite bleue vernissée sur les piliers de l’entrée, au-dessus des fenêtres du premier étage, bas-reliefs représentatifs des jeux de l’amour attribués à Clodion. Décorations intérieures par Peyre. Les façades sur cour et sur jardin, la toiture sont inscrites. La salle à manger et le salon du premier étage sont classés. L’Hôtel a été restauré en 1970-1971.
8 – Petit hôtel de la Trémoille, en communication directe avec le grand, situé rue de Vaugirard. Balcon, terrasse.
9 – Vieilles maisons.
10 – Hôtel de la Trémoille.
11 – Emplacement du couvent des Bénédictines de l’Adoration Perpétuelle du Saint-Sacrement. L’ancien monastère, devint, au XVIIIe siècle, l’hôtel Fénelon. Des vestiges de la chapelle des bénédictines subsistent dans les caves de cette maison.
15 – Le peintre Fantin-Latour (1836-1904) habitait à cet endroit avant 1868.
 
Adresse
Rue Férou
75006 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.849634
Longitude : 2.334026
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Saint-Sulpice (ligne 4)
Bus : 84 arrêts Saint-Sulpice, Musée du Luxembourg, Sénat
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte du 6ème arrondissement et découvrir les environs.
 
Liens
Vous pouvez être intéressés par d'autres articles sur Le 6ème arrondissement.
D’autres articles concernant Les Rues peuvent vous intéresser.
 
Liens externes sur ce sujet
-
 
Sources
Dictionnaire historique des rues de Paris
Photo R.Desenclos 2012